lundi 4 mai 2015

Invasion de tricot-graffiti au Québec(2)

Une partie de mon cercle, à St-Jean-Chrysostome
Pour le 100ème anniversaire des CFQ, environ 400 cercles ont fait des tricots-graffitis tel que je l'ai plus abondamment expliqué dans cet article
Je me propose d'en visiter quelques uns pour vous, et de vous jaser au sujet de cette association dont je fais partie depuis 10 ans.

Les CFQ. ont été créés par deux agronomes, messieurs Alphonse Désilets et Georges Bouchard (et oui! 2 hommes!). Les "fermières" se sont appelées ainsi parce que la plupart des membres habitaient, effectivement, sur une ferme, ce qui n'est plus le cas de nos jours. Leur principale raison d'être aujourd'hui, c'est de transmettre le patrimoine culinaire et artisanal du Québec. Et ça, je soutiens!
Elle s'associent et soutiennent également des œuvres caritatives, comme la fondation OLO, Mira et ACWW. Les CFQ publient depuis 1990 la revue l'Actuelle ainsi que différents livres de cuisine (Qu'est-ce qu'on mange? en particulier dans les dernières années)...
Revenons aux tricots-graffitis.  Voici mes dernières visites, toujours dans ma fédération (pour le moment).
D'abord, Breakeyville, un cercle voisin. C'est ce cercle qui organise l'exposition à laquelle je participe en novembre depuis quelques années:  Le marché des artisans




Pas loin, il y a St-Lambert. Les fermières de ce cercle, à mon avis, ont mis le paquet!
Digne de mention: ce sigle tricoté, probablement à la main!





Un arbre haut en couleurs à St-Gilles

Une petite banderole à St-Agapit. Leur cercle est dans une ancienne gare de train: charmant!


et un petit achat, puisqu'ils y ont une petite boutique à l'année.

On a un peu eu de la difficulté à trouver St-Nicolas, à cause des changements de numéros civiques. Alors, une petite halte gourmande à un endroit bien connu des gens de Lévis puisque la 1ère chocolaterie des Chocolats Favoris vient de là.

Ah! Le tricot-graffiti de St-Nicolas!


Oui, c'est le pont de Québec que vous voyez au loin
Dans un autre article, je vous raconterai un peu plus ma petite histoire dans mon cercle (St-Jean-Chrysostome). Et je continuerai de parcourir le vaste monde, euh...Québec, pour trouver des tricots-graffitis. D'autant plus que les Chocolats Favoris ont créés d'autres saveurs de "trempages" au chocolat: il va bien falloir que je les essaie tout en visitant ces œuvres bien spéciales! 
Réalisées par des femmes qui ont fait des merveilles de collaboration, le résultat de ces tricots-graffitis peut sembler saugrenu, mais ça en fait sourire plus d'un! Alors, comme dirait le petit Prince: c'est véritablement utile puisque c'est joli!
À Breakeyville
Prochain message, dans le bas St-Laurent.

Commentaires