vendredi 27 juin 2014

Grands espaces verts, ou bleus, ou...


Je suis une bonne dormeuse. Je tend à me lever plus tôt depuis une couple d'années parce que je découvre que j'aime le matin: sa tranquillité, sa fraîcheur et l'atmosphère d'une toute nouvelle journée. Mais, pas si tôt que ça, pas 5 ou 6 heures, non. Et j'aime toujours prendre mon temps ce que je peux me permettre puisque je ne travaille pas (j'ai pas de VRAIE job-qui-paie-avec-un-salaire-fixe-pour-un-patron. vous comprenez l'idée). Mais je m'éloigne du sujet. 

En fait, je rêve beaucoup. Des rêves qui ne tiennent pas debout, de beaux rêves, mais pas souvent de cauchemars. Et j'ai l'impression très forte que mon équilibre dépend de la bizarrerie de ces rêves. On dirait une "vidange" de mon cerveau. Ce n'est pas scientifique pour 2 sous, c'est une impression.

Quand j'étais jeune, c'était la même chose, mais avec des nuances. Entre autres, je faisais des cauchemars à l'occasion (dont un récurant dans une période de temps), et aussi, je rêvais que je volais. Je sais, je ne suis pas la seule. Mais c'était merveilleux! L'impression de liberté qui se dégageait de ces rêves était géniale! Et ce fût un rêve récurant aussi. 
Je retrouvais un peu de cet état d'esprit quand je voyais de grands espaces verts. En vieillissant, mes rêves de "vols" se sont estompés, et quand j'en avais, j'avais de la difficulté à décoller. Ou bien, je me prenais dans des fils électriques. Pas besoin d'être psychologue pour réaliser que la difficulté à décoller représente tout ce qui nous empêche d'agir, de prendre notre place et de nous sentir libre. Et les fils électriques représentent les entraves à nos projets et à notre épanouissement. La vie adulte nous emmène ces choses et nous les ressentons. D'où leurs traces dans mes rêves.

Mais aujourd'hui, je ressens encore un peu cette impression de liberté quand je vois de grands espaces bleus (l'eau, la mer) et verts (la campagne et les terres inhabitées). Le simple contact visuel (réel, de préférence) stimule ma créativité et mon bien-être intérieur.

Tout ça parce que je viens de prendre une marche dans un coin plus "aéré" de mon patelin! Ce que vous voyez sur les photos de ce message.
Et vous? Avez-vous votre espace vert, ou bleu, ou bruns (montagnes), ou blancs (paysages enneigés) ou gris (la grande ville) ou quoique ce soit qui vous fait vous sentir bien?

lundi 23 juin 2014

La tunique Hippy: le patron


Après beaucoup de travail (presqu' autant que Souffle de Liberté), voilà le patron de cette tunique avec des carrés grand-mère que j'ai appelé Tunique Hippy.



Il se fait avec un petit coton fingering (ou grosseur no 1) et un crochet 3mm. On a une version courte, un peu plus simple puisque droite, sans augmentations. Et le fait de n'utiliser qu'une couleur simplifie aussi un peu son éxécution...





...et la version longue, où j'ai changé de couleur à chaque rg dans les carrés grand-mère (bien des petits bouts à entrer QUE VOUS CONSEILLE D'ENTRER AU FUR ET À MESURE, sinon, vous serez découragés à la fin). En plus, il y a des augmentations à partir du milieu. Parce que, oui, il se fait de haut en bas.


Ah oui! En passant, j'ai aussi remis à jour Souffle de liberté. C'est-à-dire que j'ai tenté de rendre les explications le plus clair possible.

mercredi 18 juin 2014

Un peu d'été (le début)


Ces jours-ci, je tricote davantage dehors. C'est donc plaisant!


J'écris même ceci dehors,  sur ma tablette,  ce qui est plutôt rare. Habituellement,  je préfère écrire mon message sur mon ordinateur de maison.
Je vous montre mes dernières choses terminées:

Patron Le Joueur de Hockey

Patron La Rose des Vents

Un nouveau modèle encore!

Ah oui! Il y a mon 2ème chandail du Pèlerin terminé pour mon fils qui vient d'avoir 28 ans ET qui vient de graduer à la maîtrise.

J'ai décidé de tricoter un chandail (ou cardigan ou autre assez gros projet) à chacun des membres de ma famille, incluant,  frère, soeur (et sa famille). MAIS, chacun des projets sera ma création,  en discutant avec la personne à qui il est destiné. L'idée est d'y aller à fond dans la conception de patrons de plus gros projets. Le tout va me prendre au moins 2 ans (si j'y ajoute le travail d'écriture des patrons).
Bien sûr,  il y a des choses que je ne ferai pas, comme: du uni noir, de la laine trop fine ou un projet de plus de 100hrs. Aussi, si ils veulent un projet avec de la laine vraiment dispendieuse, ils devront payer la différence du budget que je me suis fixée.
Le prochain pour juillet sera mon autre fils. En août,  je ferai celui de ma belle-fille. Voilà le patron que je viens de préparer pour mon fils. Il voulait un jacquard "allover". C'est donc mon 1er.


Mais là, tout de suite,  cette semaine, un peu de crochet pour se détendre


Avec de la couleur!! Yé!

mercredi 11 juin 2014

La journée mondiale du tricot à Québec en 2014

Il n'y a plus d'association francophone du tricot, mais nous avons quand même organisé une rencontre à Québec cette année. Ce qu'il faut savoir, c'est qu'il s'agit d'une SEMAINE mondiale du tricot en public, du 7 au 15 août. Donc, pensez à tricoter dans des endroits publics. Il n'est pas nécessaire d'avoir une grosse organisation. En fait, ce sont les boutiques le laine qui auraient avantage à organiser de plus gros événements. 



Comme vous pouvez le voir, c'est au bois de Coulonge cette année et c'est une toute petite organisation. Pas de tirages, juste du tricot dehors et une belle occasion de rencontre d'autres tricoteurs/euses.
Mais j'y serai!

lundi 9 juin 2014

Boutique Softi à Québec

J'ai enfin visité Softi et je suis loin d'être déçue! J'avais déjà entendu parler que la propriétaire était fort sympathique et là-dessus, on ne m'avait pas menti. J'adopte cette boutique désormais pour ce qui est de Québec.  



En fait, Softi se situe à Limoilou, sur la 3ème avenue. Tout d'abord, il est facile de la trouver sur internet: site, page facebook...Ensuite, ici, on a la passion du tricot d'abord, les affaires après: c'est comme ça que j'aime ça. Je crois que leur force est le service à la clientèle (pas toujours évident dans les boutiques plus connues à Québec).



Mais là où j'ai été agréablement surprise, c'est dans les choix des laines. On est dans le naturel. Je savais qu'il y avait un gros choix en laines du pays (Briggs & Little), mais aussi, j'ai trouvé de super belles marques: Julie Asselin, Cascade, Lang, Manos Del Uruguay et de l’Alpaga Royal et bébé Lama de illimani( une entreprise locale). Et de la Fleece Artist. On est aussi dans l'écolo et, si possible, local. Voilà mes achats.
J'ai acheté de la cascade: du coton et de la soie
Voilà pour ma virée de visites de boutiques en 2014, et à Québec. 
Un triple selfie, pour finir notre avant midi
2015: Malheureusement, la boutique Softi est désormais fermée.
N.B. Aux fournisseurs de laine: je rappelle que je ne suis pas payée pour vous promouvoir. Prière de ne pas me "tomber dessus" si j'ai fait une erreur. Je fais de mon mieux. Si vous aimeriez que je parle de vous, écrivez-moi! :)

jeudi 5 juin 2014

Virée de boutiques, ici à Québec

Traversons le pont par une journée pluvieuse (en tout cas, le matin)
L'an passé, nous avions essayé 4 boutiques de laines à Montréal, Francine, Paule et moi-même: L'Effiloché, Mouliné, Espace Tricot et Biscotte & cie. 
Cette année, nous n'avions pas le temps de faire un voyage. Et, de toutes façons, il faut visiter nos boutiques à nous. J'ai parlé de 3 endroits de la région il y a 2-3  semaines. 

Aujourd'hui, nous en avons fait 2: Multi-Laine (que je vais vous présenter ici maintenant) et Softi, que je réserve pour le prochain message.


Multi-Laine Loretteville ou madame Jeanine Tremblay, puisque celle-ci y a boutique depuis longtemps, mais pas toujours sous ce nom, est sur la rue de l'Hôpital. Il s'agit d'une boutique de laine dans un sous-sol de maison. Ça peut sembler un peu ordinaire, dit comme ça, mais détrompez-vous, tout y est.  

C'est une vraie boutique avec des marques comme Phildar, Katia, Patons, Adriafil et Lopi, principalement. Elle a d'autres très belles laines, mais en plus petites quantités. On a un vrai endroit où madame Tremblay donne ses cours. Une certaine boutique de la région lui empêche d'avoir certaines marques de laine en demandant l'exclusivité au fournisseur: c'est pour ça les "belles laines mais en petites quantités". On voit que madame Tremblay connait son affaire et (fait plus rare à Québec) est très gentille avec ses clients. 
Pour ma part, c'est sûr, j'y retourne. Ah! Petit détail à savoir: il n'y a pas de paiement direct, mais on peut payer par chèque ou comptant.

lundi 2 juin 2014

Le temps des...nez!


Je pense que nous sommes dans une de mes périodes de l'année préférées. Plusieurs vivaces sortent, ainsi que les lilas et les fleurs des arbres fruitiers: Ça sent bon! Un festin pour les narines. De plus, il fait beau, mais pas trop chaud (je n'aime pas la canicule).
¸

Je ne pense pas être ce qu'on appelle un "nez", mais eux aussi doivent aimer ce temps de l'année. Parfois, ces "nez" se dirigent vers la fabrication de parfums et produits parfumés, comme les savons. Moi, je suis une acheteuse de savons artisanaux. J'aime tellement ça! Ça ne coûte pas cher et j'achète vraiment un produit local. Leurs parfums subtils me plaisent davantage que la plupart des parfums. Les savonneries Candeur, Au quai des bulles, Au gré des bulles, Souci et Lavande, en sont quelques unes. C'est tellement artisanal qu'elles n'ont pas toutes un lien internet. Cette dernière, Souci et Lavande, fabriqué par Françoise Delerue, a exposé à la même exposition que moi. Elle est venue aussi une couple de fois prendre des cours de tricot; ou plutôt des consultations puisqu'elle est une tricoteuse assez expérimentée: je lui aide à ajuster un patron à sa taille.

Moi, j'aime l'odeur des fibres naturelles. Quand j'achète une balle de laine de belle qualité, la 1ère chose que je fais, c'est de me mettre le nez dedans! (folle de même...)



La semaine passée, côté tricot, je n'ai travaillé que sur ce gilet pour mon fils Olivier. On lui a fait une petite fête samedi et...il n'était pas encore terminé. Là, il est à bloquer. Il ne va manquer que les boutons et les photo avec le mannequin (Olivier, lui-même)



Et oui, c'est la 2ème version de mon patron que j'appelais Chandail du Pèlerin. Je vais probablement lui donner le nom de mon fils. Je vous expliquerai bientôt le concept.
Bonne semaine!
Lors d'une promenade avec l'autre version du même chandail