lundi 13 août 2012

Yvan, le terrible!


Hier, c'était la fête à Yvan, mon mari. Je vous parle de lui: Yvan, c'est le genre de gars qui a inspiré la chanson de Linda Lemay: Le plus fort, c'est mon père. C'est l'homme qui ne me lâchera jamais. C'est un homme droit et sensible. C'est un père et un grand-père attentionné, un homme de convictions, un homme plein d'entregent et extrêmement sociable.

Mais ce que les gens ne savent pas de lui, c'est qu'il m'a beaucoup encouragé dans mes diverses...folies! Il a beaucoup cru en moi, ce qui fait que je dirais, qu'en grande partie, c'est grâce à lui que je suis plus fonceuse et que j'ai une bonne confiance en moi. Il a ce talent: celui de voir et de motiver les talents des autres.

Autre chose que plusieurs ne savent pas: c'est moi qui ai eu l’œil dessus en premier. Yvan était un peu charmeur (forcément: plein d'entregent), mais pas coureur de jupons. Il aimait plaire aux femmes et s'intéressait à plusieurs...mais pas à moi. Donc, je soupirais en silence jusqu'à temps qu'il me remarque. Mais là, il n'a jamais eu un doute que je pouvais le trouver de mon goût. Alors je l'ai laissé courir un peu, histoire d'être sûre qu'il le voulait vraiment.
pas bin bin vieux, hein?

Alors oui, c'est moi qui ai mis le grappin sur ce gars formidable que j'aime, et après 28 ans, il est encore là!

Commentaires