dimanche 26 février 2012

La créativité: le processus


Je tiens à faire une nette distinction entre la créativité comme processus et la création comme production ou concrétisation  de la créativité. Ce que je veux faire ici, à l'occasion, c'est jaser davantage sur le processus que le produit final. Aussi, je parlerai de la créativité dans un contexte artistique (ou même artisanal) plutôt que la créativité dans un contexte d'entreprise. Sachez toutefois, que le processus est pratiquement le même peu importe le contexte où vous en avez besoin. Et même si vous n'êtes ni artiste, ni entrepreneur, votre épanouissement créatif touchera d'autres aspects de votre vie.
Il y a 2 types de personnalités concernant la créativité. Je ne veux pas mettre tout le monde dans un même bain (ou plutôt 2 bains), et je sais qu'il y a une infinité de types de personnalités, mais pour aborder la création artistique, il y a 2 forces. Les tranquilles, contemplatifs, introvertis avec un monde intérieur invisible; et les actifs, qui aiment le mouvement et l'action. Chacun ont leur force dans le domaine dont nous parlons, et peut-être vous êtes un peu des 2 à différents moments. Si les premiers ont une grande facilité à développer leur créativité dans son aspect primaire, ils en ont moins à concrétiser le fruit de leur imagination. Pour les seconds, pas de problèmes à mettre quelque chose en marche, mais il est plus difficile pour eux de comprendre le bien fondé d'arrêter..pour ensuite, aller plus loin.
Ce que je veux dire, c'est qu'on peut nager dans un monde artistique, ou un autre contexte qui sollicite la créativité et ne pas avoir les outils pour la développer. Et certaines personnes ont une créativité en ébullition, mais aucun canal pour l'exprimer. Les 2 situations peuvent être très frustrantes.
Pour "produire" votre créativité, vous devez développer vos habilités artistiques dans un domaine que vous découvrirez vous-même. Peut-être aurez-vous besoin d'essayer différents médiums: musique, écriture, danse, peinture, artisanat, sculpture, couture, tricot...Il y en a plusieurs et vous devrez bûcher pour maîtriser la discipline que vous aurez choisi. Peut-être que vous avez déjà une formation dans un domaine, ce qui vous donne un avantage. Bref, cette étape ne se passe pas sans labeur, et généralement, cette étape est bien admise et comprise dans la société. J'ai dit généralement, car il y a encore une bonne proportion de gens qui croient encore au talent brut.
Là où c'est moins clair, c'est le développement de la créativité proprement dite: sans la concrétisation. Mais pourquoi? Ça peut sembler inutile aux actifs. Et c'est là qu'ils se trompent.

Je veux souligner un livre qui m'a beaucoup aidé dans cette étape. Il s'agit de : Le Journal Créatif par Anne-Marie Jobin. Il est question d'écriture et de dessin, pas comme fin en soit, mais pour proposer des exercices créatifs. Pas question de produire des œuvres d'art, mais d'apprendre à s'ouvrir, pour, d'abord se comprendre, puis rebondir plus loin dans son propre médium artistique.
En cherchant sur internet le lien pour le livre d'Anne-Marie Jobin, j'ai vu qu'il avait été ré-édité. Donc, moi, j'ai l'ancienne version. Et j'ai vu que madame Jobin avait ouvert une école d'art thérapie du nom de l'école Le jet d'ancre. voyez le site d'Anne-Marie pour plus d'informations.

Pour ma part, je suis une introspective qui a appris la danse depuis son jeune âge. Ça aurait pu s'arrêter là, mais j'ai tout naturellement enseigné la danse. C'est à la chorégraphie que je me suis le plus intéressée: je ne voulais pas de simples enchaînements de mouvements esthétiques, mais quelque chose qui évoquait une idée ou qui pouvait toucher. Je cherchais des idées, j'en empruntais (on fait tous ça). Et j'ai fini par découvrir, avec le temps, ce qui nourrissait ma créativité. Comme par hasard, mes meilleures idées sont souvent venues après des vacances. Le plein air, le fleuve, le temps qui s'écoule plus lentement aidaient à un certain ressourcement. Mais aussi, les imprévus, essayer quelque chose de nouveau ou d'une autre manière, même juste dans le quotidien m'éveille à d'autres angles.
Aujourd'hui, mon "réflexe" de créativité est facilement sollicité: c'est une seconde nature et je ne peux m'en passer. En fait, je crois qu'on a tous besoin d'exprimer sa créativité d'une façon ou d'une autre. Je ne dis pas que nous devions tous devenir des artistes (ni que j'en suis une!) et je parle encore moins de célébrité. Je crois juste que la créativité est pour tout le monde. Elle fait partie de notre équilibre mental et, bien sûr, de notre épanouissement personnel.

Commentaires