mercredi 30 novembre 2011

Comment je gagne ma vie


Je prends un peu de votre temps pour vous parler de ce que je fais dans la vie. Disons que je donne des cours de tricot, je vends à quelques expositions mes articles tricotés et je vends mes patrons. J'ai répondu de façon à être comprise par la plupart des gens qui demandent comme premier contact avec une personne: Qu'est-ce que tu fais dans la vie? Je leur réponds ce que je viens de vous dire, car cette question demande en réalité: comment gagnes-tu ton argent?

Avant de poursuivre, je dois admettre que tout ce que je viens de vous dire est loin de me donner, ce qu'on appelle une job à temps plein. Et alors?
Il était autrefois presque immoral pour une femme de travailler hors de la maison. Aujourd'hui, c'est le contraire qui semble immoral. Je ne viens pas ici pour défendre nécessairement le rôle de femme à la maison, car en réalité, il n'y a pas qu'une seule façon de vivre; et si on assume nos choix, où est le problème? Je veux plus parler du problème qui fait que nous évaluons les gens au montant d'argent qu'ils gagnent. Croyez-moi, je crois au travail, à l'activité: il est sain de s'occuper et de se rendre utile. Mais regarder la situation, la carrière, le montant d'argent gagné plutôt que l'identité, la passion et l'unicité d'une personne, ça me hérissera toujours! Je sais que presque tout le monde va lire ce que j'écris et dire: "Ouin, c'est vrai ça!" Mais à la première occasion, nous allons juger très facilement la personne qui est sans travail...sans même nous en rendre compte.

La société de consommation telle que nous la connaissons et le travail pour un salaire sont relativement nouveaux. Voyez ce documentaire à ce sujet.Comprenez-moi bien, je ne suis pas en train de dire que nous devrions tous laisser nos jobs et se faire vivre par le bien-être social. Mais est-il nécessaire de choisir ce qui paie le plus plutôt que ce qu'on aime mieux? Est-il nécessaire de posséder toutes ces choses pour être heureux? Est-il nécessaire que les 2 parents travaillent pour que les enfants soient biens? J'ai une cousine qui, avec son conjoint, vit du produit de leur terre. Ils n'ont pas de "salaire", mais ils mangent littéralement le fruit de leur travail. Wow!

Tout à l'heure, je disais que je ne défendais pas le rôle de la femme à la maison, j'ai à moitié menti. Je défends le fait qu'un parent reste à la maison pendant que les enfants sont petits. Pauvres enfants ballotés parce que c'est la course folle dans la maison, et ce, tous les jours! Mais pourquoi la mère devrait-elle sacrifier sa carrière? C'est à voir: ça peut être le père dans certains cas. Remarquez que je n'aime pas plus les rôles figés de l'époque. Ce que je n'aime pas, c'est qu'à chaque époque, il y ait toujours des gens qui ne réfléchissent jamais, qui jugent facilement et qui imposent la façon de voir bien vue de l'époque.

Je reviens à comment je "gagne ma vie". Je suis à la maison, donc je cuisine un peu. Je fais mon pain. J'ai beaucoup cousu quand les enfants étaient jeunes. Je fais la plupart de mes vêtements. Je vis dans un petit jumelé très modeste que je décore à ma façon. J'aime les choses artistiques et créatives, mais je n'ai pas de goûts de luxes et de vie mondaine. Mon mari a un travail avec un salaire moyen. Nous sommes sur le seuil de la pauvreté (selon les normes du Québec) et...c'est complètement ridicule car nous ne manquons de rien.
Nous sommes allés manger dans un restaurant chic dans le Vieux Québec (avec un coupon-cadeau de 50$) il y a une couple de semaines et la facture de 100$ m'a fait sortir les yeux de la tête. Dire qu'on n'a presque pas relaxé tellement on était coincé par le style huppé et branché! Pas grave, c'en était drôle de dépaysement. Donc, je gagne le droit d'exister en travaillant de mes mains, en écrivant, en créant et en étant plutôt calme, et par le fait même, pas trop hystérique de stress.

mercredi 23 novembre 2011

Peace and Love


Ce poncho est long à faire, mais facile. J'ai utilisé de la Red Heart confort (600g de bleu pâle, 400g de gris) et Red Heart Super Value (200g de marine) et des broches 5mm pour un échantillon de 16mls X 22rgs pour 10cm en jersey. J'ai aussi utilisé un crochet de 4.5mm pour la bordure du col. Donc, un ouvrage économique.

J'ai monté 72mls. Pour le côté gauche, j'ai fait 65mls au point de riz, 6mls pour la torsade et une maille envers sur l'end (pour la couture).

Pour le côté droit, c'est une ml env, 6mls pour la torsade et 65mls au point de riz.

La torsade de 6mls est croisée à droite (on place l'aig à torsade derrière) pour le côté gauche, après 4rgs, puis à tous les 8rgs.
Pour le côté droit, on croise à gauche (on place l'aig à torsade devant).
Après 84rgs, j'ai commencé à introduire le gris une ml à la fois (par rg) du côté de la torsade. En même temps, j'ai changé de point en dehors de la torsade. Le 2ème point est un point panier,

6mls end, 6mls env, pendant 8rgs. Après, on contrarie le point (6mls env, 6mls end): le tout une ml à la fois, ce qui veut dire qu'au début, il n'y aura qu'une ml end, puis 2, puis 3...jusqu'à 6, et là la 7ème devrait changer, mais on attends le rg suivant. Car chaque fois qu'on change une ml de couleur, elle est à l'end sur l'end pour ne pas voir le changement de couleur sur une ml env. En dehors de ça, on fait suivre le point en décalant d'une ml.

Après un autre 88rgs, on introduit le marine du côté de la torsade, une ml par rg aussi. Le nouveau point en-dehors de la torsade est le jersey (un rg end, un rg env), sauf les 2mls qui séparent la torsade et ce point qui seront toujours end (point mousse).

Le côté se termine quand on est arrivé au bout pour le marine.
Pour les côtés qui seront utilisés pour le dos, 2rgs avant la fin, on rabat les 20mls côté encolure (le même que la torsade). Puis, on rabat les 52mls qui restent en une fois.

Pour les côtés qui seront utilisés pour le devant, on commence les diminutions de l'encolure, 52rgs après l'introduction du marine. Du côté de la torsade, on rabat 8mls. Puis on continue de rabattre à tous les 2rgs (pour toujours rabattre du même côté): 4mls, 3mls, 2mls, 1ml, 1ml, 1ml. On arrête les diminutions et quand on est arrivé à la fin de l'introduction du marine, on rabat les 52mls en une fois.
Pour l'assemblage, on coud les 2 dos ensembles de bas en haut et on coud les 2 devants en laissant une section d'environ 3 pouces non cousue. On coud les épaules.

Pour la finition: avec le crochet de 4.5mm, on fait une bordure au crochet en mailles serrées avec la couleur marine, puis le gris et finalement le bleu. J'ai fait 3mls serrées dans les coins et 3mls serrées fermées ensembles dans le creux. Il y a une bride de 10 ml en l'air dans le coin gauche (une ml serrée avant et une ml serrée après dans la même ml) pour une fermeture avec un bouton.

jeudi 17 novembre 2011

Symétrie no 4 (le kit) et ma nouvelle mannequin

Oui, le e-book Symétrie s'en vient puisque voici l'avant-dernier patron: kit symétrique no 4. Le patron est déjà disponible sur ravelry pour 3$. Mais j'en profite pour vous présenter mon nouveau mannequin: Fanny. Je suis tellement contente des photos...que nous allons recommencer! Fanny a posé pour un autre patron que je ne montre pas tout de suite, mais qui lui allait aussi bien. Vu que c'est mon blog, je vous montre un peu plus de photos que nécessaire.









Voici les objets de proche














Bonne job Fanny: Si je deviens plus riche, je te paie un salaire! En passant, Fanny a déjà été une de mes élèves de danse, une de mes meilleures à part ça!

vendredi 11 novembre 2011

Muffins sans lait pour Camille


Camille, ma belle-fille, allaite Lou-Anne, et Lou-Anne a quelques intolérances alimentaires, dont les produits laitiers. Camille aime bien mes muffins et m'a demandé des recettes. Mais j'ai tendance à faire mes muffins à l’œil, ce qui n'est pas si pratique quand on veut partager ses recettes. Comme j'avais déjà fait l'exercice pour les muffins aux bleuets, je vais le faire pour 2 autres types de muffins: les muffins aux fruits en purée (bananes ou pommes) et les muffins aux légumes râpés (carottes, courgettes...). Ça fonctionne pour d'autres ingrédients en purée ou râpés et fermes. Soit dit en passant, les muffins aux bleuets peuvent être faits avec du jus de fruit seulement et d'autres ingrédients que des bleuets et...le tour est joué pour la catégorie "petits fruits entiers, fruits en morceaux, noix, raisins secs", etc (toujours sans produits laitiers).
Ces recettes donnent environ 24 muffins. On peut aussi faire cuire n'importe quelle de ces recettes (en particulier celle aux bananes et celle aux courgettes) dans un moule à pain graissé et enfariné (il restera toutefois un peu de pâte: peut-être 6 muffins?) pour un pain de déjeuner. Mioum!


                                            
                                                        



 Muffins aux bananes

Dans un grand bol, mettre:
4 tasses de farine (blé ou blanc ou un mélange des deux)
1 tasse de sucre
2 c. à thé de poudre à pâte
1/2 c. à thé de soda à pâte
1/2 c. à thé de sel
       Dans un mélangeur, mettre:
3 ou 4 bananes en morceaux
3/4 tasse d'huile
3 oeufs
Du jus d'orange pour donner 3 3/4 tasses de mélange liquide. Bien malaxer. Verser dans les ingrédients secs et verser environ 1/4 à 1/3 tasse de mélange dans des moules à muffins graissés. Faire cuire environ 15-20 min à 350 degré. Démouler après 5 minutes de refroidissement.
Variante: aux pommes, ajouter 1 1/2 c. à thé de cannelle aux ingrédients secs et remplacer les bananes par de la purée de pommes (environ 1 1/2 tasse)


                         Muffins aux carottes
                                                ou aux courgettes

Râper environ 3 tasses de carottes (ou courgettes) et réserver.
Dans un gros bol, mélanger:
3 1/2 tasses de farine (blé ou blanche ou un mélange des 2)
1 tasse de sucre ou cassonade
2 c à thé de poudre à pâte
1/2 c. à thé de soda à pâte
2 c. à thé de cannelle (ou un peu moins)
1/2 c. à thé de sel
            Dans une grosse tasse à mesurer, mettre
3 oeufs
1 tasse d'huile
eau pour atteindre 2 3/4 tasse dans la tasse graduée: bien battre au fouet et verser dans le mélange sec. Bien brasser et incorporer les carottes ou les courgettes. Verser environ 1/4 à 1/3 tasse de mélange dans des moules à muffins graissés. Cuire environ 15-20 minutes à 350 degré. Laisser refroidir 5 minutes et démouler.