vendredi 4 février 2011

Le mois de la dé-procrastination

Procrastination: remettre au lendemain ce qu'on peut faire maintenant. Bon, il est vrai que, dans mon cas, je ne pouvais pas toujours le faire maintenant: 1-Certains projets étaient longs. 2-Je vends des articles, donc je dois "fournir" les dits articles à certains moments(et cette année, dans les 2 derniers mois, ça fournissait!). 3-Je donne des cours(de tricot, qu'est-ce que vous pensez?) et je dois préparer ces cours en tricotant les projets proposés. 4-Oui, je procrastine pour vrai parfois!
Ceci étant dit, j'ai décrété que février était le mois où je faisais ces choses qui attendaient depuis un petit bout. Je prends un "brake" de création de patrons après avoir sorti dans les derniers jours sur ravelry ce patron de gants dont je suis particulièrement fière! Il est en vente pour 3$(le patron! Les gants sont 27$) sous le nom de profil de Pastelle.
D'abord, pour commencer en douceur, j'ai fait des pantoufles feutrées pour ma sœur(Onnnn! Elle va le savoir, elle me suit sur ce blog!:)). Elle m'en avait commandé à une exposition le printemps passé et j'ai un peu pensé que c'était juste pour m'encourager. Mais elle me l'a rappelé dans le bout de Noël. Sauf que je ne vends plus de ces pantoufles: ça revient trop cher de laine. J'ai donc décidé que j'en ferais seulement comme cadeau maintenant. C'est la fête à ma sœur dans à peu près une semaine.
Je dois aussi faire d'autres pantoufles(pas nécessairement feutrées mais certainement pas en "phentex": ouache!) ce mois-ci pour le cercle des fermières de St-Jean-Chrysostome(mon cercle). C'est un projet des tricoteuses pour contribuer à notre cercle.
Ensuite, je fais cette valence que j'avais promis à ma belle-fille en août passé! Ça prends un peu de temps et je ne suis pas autant dans un "mood" crochet ces temps-ci. Mais vu que je donne présentement mon cours de crochet débutant, ça me donne un petit coup de pied final. Ça donnera un beau résultat. À ce niveau, c'est probablement le projet le plus encourageant.
Ma mère m'a demandé depuis un petit bout si je pouvais trouver une façon de réparer le bout des manches de ce gilet. Elle me l'a remis il y a une couple de semaines: les réparations, c'est pas ma tasse de thé, mais elle aime bien ce gilet et ça ne devrait pas être trop long...si je trouve une laine d'une couleur qui "fit"!
Et, le comble de l'ennui: ce gilet "Mary Maxim". Voilà l'histoire. Une de mes amies(Paule) avait une soeur qui est décédée il y a un peu plus d'un an. Cette soeur tricotait et avait un projet pour le mari de Paule qu'elle n'a pas eu le temps de faire. Paule m'a demandé si je ne le ferais pas, moyennant un peu d'argent. J'ai dit oui, en plus que Paule m'avait dit que ça ne pressait pas. Sauf que j'ai commencé(à peine) le projet et j'ai réalisé que la laine faisait très synthétique. Et ça se sent quand je le tricote:( Donc, je veux le faire au plus vite et en finir avec. Mais je pense que désormais, je ne prendrai plus de projets en laine à ce point synthétique.
Alors voilà! C'était l'explication de mon mois de la dé-procrastination.

Commentaires