lundi 28 juin 2010

Ma mère, la ballerine



Dans mon récent article sur la danse, j'ai parlé un peu de ce que la danse signifiait pour moi. J'ai libellé ce message: bio-danse. Les plus intelligents auront comprit que je vais parler de mon parcours en danse. Mais avant, je voulais mentionner le "avant". Ma mère a fait de la danse classique et c'est son influence qui m'a emmené dans cet univers que j'ai beaucoup aimé.
Alors qu'elle était adolescente, Marcelle a entendu parler de "ballet". Elle s'était beaucoup intéressée au patinage artistique quand elle était plus jeune. À Rimouski, il n'y avait pas de danse en 1950. C'est une jeune fille du nom de Blandine Albert(toute une famille d'artistes ces Albert!)qui a commencé à donner des cours. Blandine, à ce que j'en sais, était audacieuse et un peu avant-gardiste. C'est par le biais de livres au début qu'elle s'est instruite dans cette discipline. Par la suite, elle faisait des "stages" à Montréal avec une dame qui enseignait la méthode russe. Donc, bien avant l'implantation de l'école de ballet classique vers 1960, nous avons eu à Rimouski une période où il y a bel et bien eu de la danse aux alentours de 1952-1955.
Tout d'abord, ma mère ne comprenait pas pourquoi cette fille, qui n'avait pas vraiment de formation, avait l'audace de se prétendre professeure. C'est avec cette attitude de "j'ai-bien-hâte-de-voir" que Marcelle et sa sœur Solange(ainsi que Claire, mais cette dernière n'a pas continué) sont allées à un premier cours. Blandine avait entendu parler du gros doute des sœurs Rioux. Ce qui fait que ce cours fût...assez intense! C'est plus tard que Blandine leur a avoué qu'elle ne les avait pas manquées. Solange et Marcelle ont pratiqué cette discipline quelques années et sont devenues amies avec Blandine. En fait, elles ont continué jusqu'à ce que Blandine, vraiment talentueuse, quitte Rimouski pour se consacrer à sa propre carrière de ballerine.
Ma mère a toujours gardé un amour pour la danse, surtout la danse classique. J'aimais beaucoup entendre ses histoires de spectacles de ballet. J'ai cru comprendre qu'elle avait un certain potentiel(à voir les photos aussi). En tout cas, moi elle m'a vraiment donné la piqure. Les photos de ce message sont des images que j'ai vu alors que j'étais toute petite. En bas, sur la photo de groupe, à droite, c'est ma tante Solange. Ma mère est à gauche. Avouez que vous auriez rêvé vous aussi!

Commentaires